La reprise...

Publié le par Olivier

C'est étrange comme certaines périodes de notre vie se doivent d'être consacrées à prendre de la distance avec ce qui nous fascine. Qu'on le veuille ou non, le quotidien éloigne de temps à autre les habitudes qui nous liaient à l'objet de notre passion. On se détourne alors, en gardant un oeil amoureux et distant, de cet intérêt principal. Cette passion, c'est comme s'il fallait la fuir un temps pour mieux l'apprécier et en profiter ensuite.

timmoFredBuyle-copie-1.jpg"One Breath" (c) Emma Farrell / Photo Fred Buyle
 
Depuis mon retour de vacances, je n'ai pu prendre qu'une fois le chemin de la mer, et une suite de coincidences m'a gardé hors d'atteinte de l'apnée sur cette fin d'année.
Piscine fermée, horaires annulés, sorties en mer impraticables pour cause de météo entre autres, c'est pour les facteurs extérieurs. En ce qui concerne mes dispositions, enormément de travail pour développer mon activité de formation en 2010, l'arrivée des fêtes et une fatigue globale me privent de tout entrainement depuis des semaines...
Alors depuis 5 à 6 semaines j'ai pris un recul par rapport à l'apnée et l'entrainement. Un recul calculé, en attendant en toute sérénité le bon moment pour y revenir.

Et depuis quelques jours ça y est, c'est le moment de s'y remettre, la passion reprend sa place prépondérante dans mes idées.
Ce matin une petite sortie avec le CIPA, annulée en dernière minute. Etant sur place, je suis tout de même allé faire une rando PMT sur des fonds de 15-16 mètres en bords de côte, accompagné d'un membre du CIPA. Première sortie depuis 1 mois et demi, avec une mer calme à 14° (même pas froid !) et un soleil flamboyant. Seul bémol, une visibilité quasi nulle à 7 metres environ.
Je sens l'absence d'entrainement et le laisser-aller global des dernières semaines. Jambes qui chauffent, nage fatiguante, et oreilles capricieuses : elles se relayent pour me faire mal en fin de sortie.
Résultat, des descentes un peu chaotiques, avec même une pointe de douleur aux sinus sur l'une d'entre elles. Sortie agréable malgré tout, le contact de la mer reste un authentique plaisir.

Nice271209Sortie du port de Nice ce matin.

Niveau performances, il faut clairement se refaire une santé. Fini les excès des dernières semaines.
Ma dernière séance de statique m'avait laissé sortir à 3mn55 (alors que mon max était à 4m28s quelques semaines avant) et des spasmes douloureux dès 3mn. La fatigue de la sortie de ce matin me confirme qu'il faut se remettre en conditions : je recommence donc les entrainements à sec, avec tables hypoxiques et hypercapniques, afin de rattraper le retard. Le rythme de vie revient également, avec diète équilibrée.
Le retour en salle est prévu début janvier pour le travail musculaire, avec comme objectif une possible compétition fin mars à Massy, pour la 3eme manche de la coupe de France d'apnée. Une première pour moi si j'y participe.

Suuntod4b



Cadeau de noël exceptionnel et inattendu de ma Crassi (ne cherchez pas, ce surnom n'est compréhensible que pour nous!) : une SUUNTO D4.
Ce n'est pas qu'un bel ordinateur de plongée, c'est bien plus que cela pour moi.
Merci ma belle... FOREVA !





Commenter cet article

arnaud 19/01/2010 17:54


Salut,
ca fait déja quelque temps que je lis ton blog ou j'y retrouve pas mal de sensation que je peux avoir aussi en apnée.
chasseur et apnéiste également, j'ai pu cotoyer un peu les profondeurs en no-limit et en constant a monaco dans l'école de P.Frolla.
Ayant qq probleme et n'ayant pu me remettre a l'eau depuis pas mal de temps, j'aimerai me remettre sérieusement a l'entrainement , en commencant par des entrainements a sec en salle.
As tu des entrainements spécifiques divulgés par le CIPA a me conseiller?
J'aimerai etre au top de ma forme en juin pour tenter qq performances en no-limit et poid constant.

D'avance merci et encore bravo pour ton blog c'est vraiment un plaisir a lire.

Arnaud


Olivier 22/01/2010 00:29


Bonsoir, et merci pour ton com, ça fait plaisir de partager ces sensations avec d'autres passionés. Pour ma part je n'ai jamais gouté au no-limit, et j'avoue y vouer une fascination presque
religieuse !
Pour revenir aux entrainements, je pense qu'il n'y a pas de "méthode secrète CIPA". C'est l'énorme expérience et le niveau de passion de ses membres qui fait tout à mon sens. Là bien sur, la porte
est ouverte si tu passes par Nice.
Pour les exercices à sec, je pratique quand je le peux (j'essaye quotidiennement) des tables, que je fais varier entre hypoxiques et hypercapniques.
Il y a un excellent "training manager" en ligne, pour travailler ces tables d'apnée tranquillement chez soi, sur le site Apnea.cz.
Bonne reprise !