Efforts payants

Publié le par Olivier

Depuis les dernières semaines je suis passé par des étapes difficiles mais indispensables, pour remettre la "machine" en ordre physiquement et moralement. J'en avais parlé sur mon dernier article, et après une sorte de nettoyage par le vide ma vie prend une forme plus stable, revient progressivement à la normale malgré un travail toujours plus envahissant.. Un équilibre s'est créé entre mes exigences et les efforts, le côté usant, qu'elles demandent. 

 

Alors je suis toujours en phase régime, mais plus équilibrée, avec une forte reprise constante du sport en salle, où j'essaye toujours de privilégier le tonus musculaire à la prise de masse. Objectif atteint, car j'ai beaucoup maigri, bien séché et me retrouve plus fin tout en ayant repris de la puissance. En travaillant beaucoup côté stretching à chaque séance, je m'assoupli progressivement

Surtout je me suis bien habitué au cardio, alors que je n'ai jamais été un grand adepte des sports d'endurance. Une séance cardio d'1h par semaine, et je fais 20mn à 30mn au début de chaque entrainement en salle. J'inclus depuis peu des apnées sur vélo d'appartement avec des 20/20 pour le moment (20 secondes apnées / 20 secondes récup) que j'augmente progressivement sur 4 à 5 mn d'affilée. Ca chauffe instantanément les jambes, mais ça passe. Donc jusque là les efforts payent.

 

Paradoxalement, en apnée c'est un peu stagnant. Peut être n'est-ce pas si étonnant que ça finalement, puisque depuis quelques semaines je pratique plus de sport en salle que d'apnée. Je ne parle pas de la mer, je n'y suis pas allé depuis des semaines à cause des déplacements, et mes entrainements DYN sont sporadiques pour les mêmes raisons. En statique, avec moins d'un entrainement par semaine, j'ai l'impression de ne pas progresser, voir de régresser. L'habitude manquant, je lutte plus tôt et moins facilement lors de mes entrainements. A tel point qu'avec des temps réguliers autours des 5mn il y a encore quelques semaines, je me retrouve en difficulté à 4", 4"15' aujourd'hui...

 

  IMG 0047

C. Palerme et les cipaistes - Photo Olivier


Mais mon moral étant consolidé par mon hygiène de vie des derniers temps, je ne désespere pas comme je l'aurai fait auparavant. Je peux être déçu oui, mais je ne lâche pas prise, je me rappelle qu'en apnée il faut rester humble, ne jamais croire que c'est acquis. Tout est question de rythme, de disponibilité et de confiance en soi. En prenant conscience de ça, j'encaisse les phases difficile et construit de meilleurs jours, en attendant la reprise d'entrainements plus réguliers.

 

A la compétition AIDA de La Ciotat il y a 1 mois, alors que j'étais dans le creux de la vague niveau apnée, mes résultat se sont montrés plutôt encourageants. En fait je n'y attendais pas de performances et donc je ne me suis mis aucune pression, un touriste.

Et finalement : Résultat du STATIQUE : 5"02' , DYN avec palme 89 mètres. Je n'en attendai pas tant, donc satisfaction totale, sans compter la toujours super ambiance des compétitions.Merci à Isa pour ses jugements et Cedric Palerme pour sa présence, ça réchauffe une fois la tête dans l'eau...

 

Samedi, retour en mer, cela fait des semaines qu'elle ne m'a pas accueilli, et elle m'a rarement autant manqué...

Commenter cet article